Autour de la divination

 

 

 

 

1voyance-france.jpg

L'aube des temps préhistoriques, alors que l'intelligence de l'homme, doucememt s'élevait vers la lumière, le monde était dur.Toute l'énergie de cet homme, qui vivait en petit groupe, était tournée vers se vêtir de peaux de bêtes, il lui fallait tuer, trouver un gibier abondant..Dans la forêt il lui fallait chercher les baies et les plantes comestibles.Pour se protéger, il lui fallait préserver le feu, symbole de son humanité, source de chaleur et de vie.Lorsqu'il était affaibli, blessé ou malade, il lui fallait deviner leur usage.Oui , la vie était bien rude pour cet homme là.

Allors, il a dû chercher, tout au fond de lui-même, la voie éternelle du savoir, le chant de la connaissance qui réside en chacun de nous. Il a dû concevoir un monde plus vaste que celui révélé à ses yeux, il a dû affiner ses perceptions pour écouter la vibration du monde.Et, avec cette nouvelle sensibilité, il a perçu la trace du monde invisible.Les plus doués de ces hommes, ceux qui savaient percevoir, entendre et interpréter les signes de ce monde caché, ceux qui savaient entrer en contact avec ces forces occultes, ceux pour qui le monde était un et indivisible sont devenus les chamans, les serviteurs de Dieu pour le bien être de la communauté. Ces prêtres à l'écoute du monde cosmique ont cherché à élaborer des méthodes pour parfaire leur perception du monde invisible.

Ce fut l'aube de la magie, avec les peintures rupestres au caractére sacré, qui devaient servir à canaliser la volonté de trouver les animaux nécessaires à la nourriture.Ce fut l'aube de la pensée positive et créatrice, les balbutiements des méthodes de visualisation.

1voyance-france.jpgCet homme-là du perfectionner l'induction des états modifiés de conscience qui permettent la pratique de tels travaux et il chercha aussi les plantes capables de les induire plus facilement.Ce fut le grand début de la connaissance des plantes.

Mais, tous les médiums vous le diront, ce genre d'ascèse et de travail est extrêmement fatigant.Alors cet homme chercha les moyens, à travers diverses manipulations et usage des symboles, de parvenir aux même résultats en brûlant moins de son énergie vitale.Ce fût le début des pratiques de divination.

 

Les premières furent certainement liées à l'observation du mouvement des animaux.Souvenez-vous, plus tard, à l'époque des Romains, les augures et les haruspices basaient leurs prédictions sur le sens du vol des oiseaux.S'ils venaient de gauche (sinistra), c'était mauvais signe.En français, cela a donné l'adjectif"sinistre".L'examen des entrailles de ces mêmes animaux révelait aussi le futur.

 1voyance-france.jpg

L'homme se servit du lancer de coquillages, comme cela se pratique encore beaucoup chez les féticheurs en Afrique, avec les cauris.Selon la façon dont ils tombent, on obtient une réponse favorable ou défavorable.

En cassant un oeuf on drevine l'avenir.

En se penchant sur l'eau ou en comtemplant le feu, l'homme apprit à créer des états d'auto-hypnose,à s'ouvrir ainsi plus facilement à la perception du monde invisible et à l'interpréter les frémissements de l'eau ou la danse des flammes.

Il nous en reste aujourd'hui la voyance dans le feu et l'hydromancie.En jetant des os ou des cailloux, on interprète les signes du destin, et les moins doués en firent le jeu des osselets.

On lance aussi des petits bouts de bois et des brindilles et plus tard, bien plus tard, ce système fut porté au plus haut perfectionnement, chez les chinois, avec la création du YI KING il est fort probable que le jeu du Mikado en soit la version populaire, dénuée de sont côté divinatoire.

L'homme préhistorique, au cours de ses recherches, apprit également à se procurer des teintures, des couleurs.Tirées du suc des plantes ou des minérauxbroyés, ces teintures qui transforment l'aspect de la vie étaient fort appréciées et utilisées, du moins au début, dans un sens sacré.

Merveilleusement colorées sont les teintures de l'homme préhistorique.Tous ceux qui ont eu la chance de visiter les grottes de Lascaux avant qu'elles ne soient fermées au public n'ont pu qu'admirer la finesse de l'art, le chatoiement et l'harmonie des couleurs utilisées dans les dessins des animaux.

De nos jours, il reste de nombreuses traces de l'utilisation sacrée et rituelle des couleurs et peintures.Pour toutes les cérémonies importantes, les peuples et tribus encore éloignées de notre type de civilisation ornent leurs corps de dessins et peintures. En Afrique, dans les jungles d'Amérique du Sud et d'ailleurs, on retrouve ce même type de comportement.

1voyance-france.jpgCe qui est certain, c'est que l'usage de la forme associé au symbole est utilisé pour la divination depuis toujours. Les quatres éléments , Terre, Air, feu et Eau, ont toujours été utilisés comme bases pour lire l'avenir.Les dessins de la terre jetée, les veines des pierres, leurs couleurs, le mouvement de la fumée des feux, le dessin des flammes et toutes les figures fantasmagoriques qui s'y déssinent, l'agitation et les rides à la surface de l'eau, sa couleur, les formes qui s'ébauchent ont toujours trouvé une résonance dans l'inconscient humain, et des analogies furent établies, à dessein de prédire. Aujourdh'ui, l'utilisation des cristaux est à la mode et on retrouve aussi des méthodes de divination qui ont dû être utilisées par nos ancêtres. Depuis longtemps, l'homme s'interesse également à ses rêves et à tous les signes ainsi révélés dont la connaissance peut lui permettre de mieux diriger sa vie.Hautement respectée dans l'Antiquité, l'oniromancie(la science de l'interprétation des rêves) était tombée, pour le monde contemporain, tombée dans l'oubli.Pourtant, encore de nos jours, il existe, dans la jungle des montagnes malaises, un peuple particulier, les Senoï, dont presque toute la culture est basée sur l'étude du rêve.Avec les travaux de Freud et de Jung et l'avènement de la psychanalyse, notre civilisation commence à sortir l'étude des rêves de son oublit et à l'utiliser à des fins thérapeutiques. Tous ceux qui ont fait ce genre de démarche se sont forcément intéressés à l'étude de la symbolique, qui est le moyen le plus universel de communication. Car les hommes de la terre entière ont en commun un inconscient dont les frontières vont bien au-delà de la culture des us et des coutumes spécifiques à une région, un continent, un peuple ou une croyance

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 03/04/2013

×