Melle Lenormand

images-8.jpg

Melle Lenormand

MADEMOISELLE LENORMAND
5, rue de Tournon

Cette petite rue parisienne pleine de charme, s'élevant avec grâce de la rue de Seine jusqu'au Palais du Luxembourg, abrite une vieille demeure mystérieuse qui hébergea tour à tour, au cours de sa longue histoire, quelques personnages pittoresques:
Le célèbre mage Cagliostro, mêlé à toutes les intrigues de la Cour, y trouva à plusieurs reprises un discret refuge, au cours des années 1780, durant lesquelles on le soupçonna d'être mêlé à la sordide affaire du "Collier de la Reine".

On dit que ce fut là, dans les souterrains qui reliaient le ci-devant hôtel Concini, (devenu Maréchal d'Ancre) au Palais du Luxembourg et à celui des princes de Condé, que le mage rencontra le comte de Saint-Germain et Franz Anton Mesmer avec qui il noua une mystérieuse et secrète alliance occulte.
Le journaliste Jacques Hébert, l'un des personnages les plus sinistres de la révolution, qui dirigea le redoutable "Père Duchesne", y résida jusqu'en 1792. Puis de 1797 jusqu'en 1840, ce fut au tour de la célèbre extralucide Marie-Anne Adélaïde Lenormand d'en occuper le rez-de-chaussée, après avoir quelque temps habité au N° 9 de la même rue.
Jacques Yonnet précise qu'elle ne choisit pas cette demeure au hasard. Ce fut la découverte, à l'aide d'un pendule, d'un passage secret reliant la cave du N° 5 de la rue de Tournon au fantastique réseau de galeries souterraines des anciennes carrières, permettant d'échapper en ces temps troublés, aux dangers révolutionnaires ou aux recherches de la police, qui la décida à s'installer dans cet immeuble.

 


Marie-Anne Adélaïde Lenormand


 
L'histoire de Mlle Lenormand, fille d'un drapier d'Alençon, est étonnante à plus d'un titre. Née en 1772, elle entra toute gamine à l'Abbaye Royale des Dames bénédictines de sa ville natale, où elle se fit remarquer dès le plus jeune âge par une ardente imagination et un curieux talent de prophétesse. Agée de sept ans, elle disait déjà la bonne aventure aux soeurs et, lorsque l'abbesse du couvent fut destituée, la petite Marie-Anne annonça que ce serait une dame de Livardie que l'on nommerait à sa place.
Cette prédiction fut bientôt confirmée par une nomination que le roi entérina! Vers 1787, placée en ville comme apprentie couturière, l'adolescente commença à tirer les cartes autour d'elle et s'attira une gentille renommée.
Ne tenant pas en place, consciente de son charme et de son talent, l'adolescente monta sur Paris où elle arriva à la fin des années 80. Elle se plaça comme vendeuse dans un magasin de frivolités de la rue Honoré-Chevalier, reprit ses prédictions et ses tours de cartes. Remarquée par Amerval de la Saussotte, un bel aristocrate amateur de frais minois, la jeune fille s'empressa de se mettre sous sa protection.
Elle demeura quelque temps auprès de lui et, pour faire taire les médisances, elle occupa officiellement la fonction de "lectrice".

Pour joindre un de nos voyants, médiums, tarologues, astrologues, par téléphone pour une consultation de voyance immédiate.

 

 

08 99 969 096  

1,35 euros par appel puis 34 cts/min.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 25/07/2013